Une femme agressée à bord du TER Saint-Etienne-Lyon : Sud Rail monte au créneau

Image d'illustration

Sud Rail monte au créneau après une agression sexuelle sous la menace d’une arme blanche survenue le 17 août dernier à bord d’un TER effectuant la liaison entre Saint-Etienne et Lyon-Perrache.  Le syndicat dénonce une nouvelle fois l’absence de contrôleurs à bord des trains.

« Une décision de la SNCF absurde et irresponsable », dit Sud Rail dans un communiqué ce mercredi. Cette agression sexuelle subie par une voyageuse à bord du TER Saint-Etienne – Lyon survient après une série d’incidents : vols, racket, menaces… Le syndicat dénonce « l’abandon de la sécurité des usagers dans les TER par la SNCF en supprimant du personnel avec l’aval de la Région et des différents gouvernements successifs ».

« L’agression aurait été évitée s’il y avait eu un contrôleur à bord »

Sud Rail pointe aussi du doigt des failles dans le système mis en place pour pallier l’absence de personnel à bord des trains régionaux. « La personne agressée le 17 août a bien téléphoné au 31-17, le numéro d’urgence mis à disposition par la SNCF pour les usagers (…) Elle a signalé qu’elle était poursuivie par son agresseur dans le train. Son interlocuteur lui a juste conseillé de porter plainte une fois son voyage terminé. » Réponse qui prouve, selon Sud Rail, que le système mis en place est « insuffisant », estimant qu’ « avec un contrôleur à bord du train, cette agression aurait été évitée ».

Image d'illustration

Rédacteur en chef
Infos matinée