Une légende au chevet des Verts

foot-new.jpg

Que penser de cette nomination ? On connaissait les qualités de « l’Ange Vert » sur un terrain de football. On sait aussi de l’actuel président du Conseil de l’éthique du football français qu’il est à l’évidence un homme intègre et intelligent, droit dans ses bottes. Un homme qui, à 55 ans, incarne certaines valeurs, en fin connaisseur du football français qu’il est… (NDLR: il a été agent de joueurs). Question: que vient-il faire dans cette galère ? Dans un club qui, sportivement est au plus bas. Et qui force est de le constater, n’attire plus guère de joueurs, en cette période de mercato estival.
Pas de dollars américains ?
Comment les dirigeants de l’AS Saint-Étienne ont-il réussi à convaincre un homme de cette envergure de replonger tête baissée dans le football moderne, qui n’a plus rien en commun avec celui de la fin des années 70 – début 80 ? Pour les co-présidents de l’ASSE, l’opération est évidemment séduisante. Attirer un homme comme Dominique Rocheteau s’apparente à un beau coup de pub ! Mais au-delà de cela, on est en droit aujourd’hui de se poser quelques questions: l’ancienne gloire du football stéphanois aura-t-elle les mains suffisamment libres pour bâtir un projet sportif solide à l’AS Saint-Étienne ? Autre question: qu’en est-il réellement de la trésorerie de l’ASSE ? MM. Caiazzo et Romeyer répètent à l’envi que le club se porte bien, malgré une perte, sur l’exercice 2009 – 2010 de 2,6 millions d’euros. Il n’empêche que le fonds d’investissement américain (1) qu’on disait « chaud bouillant » pour apporter de l’argent frais à Saint-Étienne n’a toujours pas débloqué le moindre dollar et ne serait plus aussi certain d’en avoir envie, échaudé qu’il a été par le triste mondial du football français, et forcément aussi par l’instabilité chronique qu’il règne à l’AS Saint-Étienne.
Prolonger pour mieux bâtir
En attendant que Dominique Rocheteau arrive à l’ASSE, probablement mi-juillet (date à laquelle une conférence de presse devrait se tenir), l’entrainement a repris du côté du centre d’entraînement de l’Etrat sans qu’on y voit vraiment plus clair sur le profil qu’aura le « onze majeur » de l’AS Saint-Étienne la saison prochaine. Après avoir finalisé l’arrivée de Rocheteau dans l’équipe dirigeante, MM. Caiazzo et Romeyer seraient bien inspirés de prolonger des joueurs tels que Rivière ou Perrin. Des éléments qui, à l’évidence, ne peuvent être que les pierres angulaires du futur projet sportif de Dominique Rocheteau à Saint-Étienne.

Cyril Michaud

(1) Global Emerging Markets (GEM), un fonds d’investissement axé sur les marchés émergents.