Vincent Dedienne : « Saint-Etienne ? C’est là que je me suis fait tous mes copains ! »

dedienne-photo-ok

Vous découvrez sa mine enjouée et sa revue de presse décalée deux fois par semaine sur TMC dans le Quotidien de Yann Barthès. Vincent Dedienne, connu dans le Supplément (Canal+) et sur France Inter, a fait escale en terre stéphanoise vendredi soir, à Saint-Genest-Lerpt. Dans son one-man-show « s’il se passe quelque chose », l’humoriste se penche avec émotion et finesse sur son enfance, ses parents adoptifs, le théâtre, les actrices… Drôle et déroutant.

« La meilleure école qui soit »

Vincent Dedienne originaire de Mâcon a passé trois années de sa vie à Saint-Etienne, de 18 à 21 ans. Trois années où la Comédie l’a formé au métier de comédien avec cet état d’esprit de « troupe ». « Là où j’ai lu Shakespeare pour la première fois, où j’ai joué du Molière pour la première fois. Ici, on nous dit que le théâtre, ce n’est pas une vedette et des sous-fifres derrière. »

Il en retient surtout des « souvenirs de copains dans des bars qui n’existent plus ». Mais aussi « des films au Meliès ». « C’est là que je suis tombé amoureux pour la première fois […] Je faisais semblant de faire du sport au parc des 7 collines »

Prochaine date dans la Loire : La Ricamarie, le vendredi 14 avril 2017.

L’interview complète :

 

 

Journaliste