Zoom sur le métier de technicien d’interventions polyvalent

Recrutement grandeur nature sur le site Enedis à Montbrison / Photo ACTIV RADIO

On les appelle les techniciens d’interventions polyvalents. Ce sont eux qui se sont affairés ces derniers jours à rétablir l’électricité principalement dans le Roannais et la Plaine du Forez, après le passage lundi de la tempête Zeus. Hasard du calendrier, Enedis (ex-ERDF) organisait hier un recrutement grandeur nature sur son site de Montbrison. Objectif : engager 12 agents en CDI pour un salaire d’environ 1.600 Euros brut par mois.

Les futurs techniciens seront amenés à travailler en extérieur, par tout type de temps et parfois, donc, dans des conditions extrêmes. Ils sont ainsi formés pour affronter toutes les situations comme l’explique Jean-Pierre Boucache, responsable RH

Un recrutement dans les conditions du réel

Abdel, 24 ans, est l’un des 11 candidats présélectionnés par une agence de recrutement et qui se sont présentés mercredi aux épreuves. Epreuves composées d’une partie entretien, d’un test écrit et d’une mise en situation… Il s’est notamment attaqué à l’ascension de deux pylônes sous les yeux d’un évaluateur. Il nous livre ses impressions

Au total, trois cessions de recrutement sont programmées. Les 12 personnes qui seront recrutées rejoindront les équipes d’Enedis dans la Loire, le Rhône, l’Ain, la Drôme ou l’Ardèche. L’entreprise emploie quelque 600 techniciens d’interventions polyvalents sur cette zone.

Recrutement grandeur nature sur le site Enedis à Montbrison / Photo ACTIV RADIO

Rédacteur en chef
Infos matinée