30 ans après Tchernobyl, une journée sans électricité dans un lycée de Saint-Etienne

Photo : Andréa et Sophie, deux élèves du lycée Sainte-Marie à Saint-Etienne / ACTIV RADIO

C’était le 26 avril 1986. Il y a 30 ans, le réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl, en Ukraine, explosait, provoquant l’une des pires catastrophes industrielles du XXème siècle. Le nuage radioactif s’est répandu sur l’Europe et trois décennies plus tard, des résidus radioactifs sont encore présents dans le sol français, notamment.

A l’occasion du 30ème anniversaire de ce tragique événement, le lycée professionnel Saint-Marie à Saint-Etienne, établissement labellisé « écoresponsable » par la Région, organise demain une journée sans électricité. L’année dernière, les élèves avaient déjà vécu cette expérience, c’était en octobre. Andréa et Sophie sont en terminale pour l’une, en première pour l’autre nous en disent un peu plus

Un film sur Tchernobyl diffusé aux lycéens

Cette journée sans électricité a pour but d’entamer une réflexion autour de l’électricité : son utilisation, sa rareté dans le monde,  les risques liés à la production… Une exposition sur les différentes énergies a été réalisée au lycée et un reportage expliquant la tragédie de Tchernobyl et ses conséquences a été projeté ce lundi aux élèves. Justement, Tchernobyl, ça représente quoi pour des lycéens ? Sophie et Andréa tentent de répondre

Sujet signé Charly Kadima

 

Photo : Andréa et Sophie, deux élèves du lycée Sainte-Marie à Saint-Etienne / ACTIV RADIO

Rédacteur en chef
Infos matinée