A45 : réunion prévue demain entre l’Etat et les collectivités

Photo DR / illustration / Des bouchons sur l'autoroute

Il y a d’un côté les pour, de l’autre les contre… Et le moins que l’on puisse dire, c’est que chaque camp redouble d’efforts pour faire entendre ses arguments. L’A45 entre Saint-Etienne et Lyon, ce vieux serpent de mer n’est toujours qu’un projet sur le papier. Contrairement à ce qui avait annoncé, on ne saura pas fin avril si cette nouvelle autoroute se fera ou pas.

Pas de décision fin avril

On ne saura pas car l’Etat a en fait accordé un délai supplémentaire pour qu’un plan de financement soit bouclé. Les élus de Saint-Etienne Métropole auraient dû voter pour de bon l’engagement financier de l’agglomération ce mardi soir lors d’un conseil communautaire, mais celui-ci n’aura pas lieu. Motif : il tombait en pleine vacances scolaires. La date du prochain conseil de Saint-Etienne métropole est fixée au 11 mai. Autrement dit, rien ne sera acté avant. Et encore. Pas sûr que le dossier soit à l’ordre du jour du prochain conseil. On pensait que le financement public de l’A45 portant sur un montant total de 845 Millions d’Euros allait être plus simple avec la participation de la Région. Mais il n’en n’est rien.

L’Etat prend à sa charge la moitié. Et pour financer l’autre moitié, il ne suffit pas de diviser par trois entre St Etienne Métropole, le département de la Loire et la région Auvergne-Rhône-Alpes. Laurent Wauquiez a fait inscrire au budget régional dès cette année une provision de 100 millions d’Euros, mais dans le même temps il demande une expertise pour s’assurer de l’utilité d’une telle réalisation. Et les résultats de cette expertise ne sont pas attendus avant l’été. Bref, le bout du tunnel n’est pas encore là.

A l’agenda cette semaine, on notera un entretien entre le secrétaire d’Etat aux transports Alain Vidalies, le président de Saint-Etienne Métropole Gaël Perdriau, le président du département de la Loire Bernard Bonne,  le président de la Région Laurent Wauquiez et le Préfet de Région Michel Delpuech. Il est prévu demain en début d’après-midi.

vidalies

Kohlhaas veut un RER

En attendant, les opposants à cette nouvelle autoroute entre Saint-Etienne et Lyon continuent de faire entendre leurs voix. A l’image du conseiller régional écologiste, Jean-Charles Kolhaas qui réclame la création d’un véritable RER, « moins coûteux » selon lui. Il l’a dit à nos confrères d’Enviscope, le quotidien de l’environnement.

 

 

Photo DR / illustration / Des bouchons sur l'autoroute

Rédacteur en chef
Infos matinée