Affaire Sophie Le Tan : le principal suspect reconnait le meurtre

Capture d'écran de l'appel à témoins lancé par la police nationale en 2018

Jean-Marc Reiser, le principal suspect dans la disparition de l’étudiante en Alsace du côté de Strasbourg a reconnu avoir tué Sophie Le Tan. 

En détention depuis septembre 2018, il avait jusqu’ici toujours nié être impliqué dans la disparition de la jeune étudiante de 20 ans. En septembre 2018, Sophie Le Tan avait été portée disparue à Strasbourg alors qu’elle devait visiter un appartement. L’annonce de cet appartement avait été mise en ligne par le suspect.

Son corps avait été retrouvé un an plus tard dans une forêt du Bas-Rhin. Jean-Marc Reiser, principal suspect, avait reconnu l’avoir croisée mais avait nié être impliqué dans le meurtre de la jeune femme. Des traces d’ADN avaient été retrouvées chez le sexagénaire.

Il ne « voulait pas » la tuer 

Ce mardi, il a finalement reconnu avoir tué Sophie le Tan. L’individu  affirme cependant qu’il ne voulait pas la tuer. Il a aussi reconnu avoir démembré le corps de la jeune femme.

Capture d'écran de l'appel à témoins lancé par la police nationale en 2018