ASSE 1-1 Lille : un petit point pour stopper l’hémorragie

Les Verts ont stoppé l'hémorragie, en obtenant le nul, 1 partout, face au LOSC. Crédit photo : activradio.com

Cela n’a pas été brillant, loin de là, dans le jeu. Mais Verts ont profité d’un coup du sort et d’un tout petit Lille en première période. Et cela a suffit pour obtenir 1 point face au deuxième de Ligue1. Et surtout mettre fin à 8 matchs sans prendre de point.

 

Khazri ouvre son compteur

Pour cette rencontre capitale pour lancer le sprint de 6 matchs avant la trêve hivernale, Claude Puel avait opté pour un 4-4-2, avec le retour de joueurs d’expérience (Debuchy, Trauco, Khazri et Hamouma titulaires). Et les Verts étaient bien en  place et assez disciplinés dans le travail défensif, mais beaucoup trop tendres et improductifs dans les combinaisons offensives. C’est donc un heureux coup du sort qui permettait à Khazri d’obtenir, puis transformer un penalty (1-0, 33è). L’attaquant tunisien profitait d’une glissade de Bradaric dans la surface, pour faire jouer le métier, et s’écrouler à son tour.

Mais en basculant en tête à la pause, les Verts devaient aussi se rendre à l’évidence et concéder que Lille avait été très loin de son niveau habituel, offensivement, avec la première titularisation en Ligue1 de Lihadji, la transparence d’Ikoné et Luiz Araujo, et l’inconstance de Yilmaz.

 

Une deuxième mi-temps à sens unique

Mais ce qui devait arriver arriva. Et Lille remettait les pendules à l’heure au retour des vestiaires. C’est un attaque-défense, à l’avantage des nordistes qui se mettait en place. Et sur une merveille de remise de Yilmaz, Ikoné réussissait à contrôler et placer son ballon hors de portée de Jessy Moulin (1-1, 65è). Et dans la foulée, Christophe Galtier faisait rentrer l’artillerie lourde, avec Yazici et Bamba, notamment. Les deux meilleurs joueurs du moment côté lillois, mettaient les Verts aux supplices, et il s’en fallait de peu pour que Yazici ne donne l’avantage au LOSC (77è). Les Verts parvenaient cependant à tenir, de manière quasi miraculeuse – au vu des 27% de possession de balle en deuxième – parvenant à prolonger la mauvaise série lilloise après un match de coupe d’Europe (3 nuls et 1 défaites).

Certes, il serait malvenu de se plaindre de prendre 1 point, après 7 défaites consécutives. Mais l’absence de contenu réel dans le jeu, et une ligne d’attaque trop peu offensive, ne donnent pas de gages suffisamment rassurantes pour l’avenir. Reste que les Verts ont un calendrier qui se dégage. À commencer par le déplacement à Dijon (dernier de L1), dimanche prochain, à 15h.

Les Verts ont stoppé l'hémorragie, en obtenant le nul, 1 partout, face au LOSC. Crédit photo : activradio.com

Journaliste