ASSE : Conciliation ou divorce, la fin du feuilleton Stéphane Ruffier ?

Photo Ruffier @ASSE.fr

L’ASSE a saisi la commission juridique de la Ligue de Foot Professionnel (LFP), afin d’envisager une rupture de contrat pour leur gardien Stéphane Ruffier. Les deux parties sont donc convoquées, pour une tentative de conciliation, ce 15 décembre.

Selon le club, cette démarche fait suite à la seconde mise à pied à titre conservatoire du gardien survenue le 19 novembre pour « acte d’insubordination ». Son club lui reproche aussi d’avoir adopté une attitude « méprisante en quittant prématurément et sans la moindre autorisation l’entrainement ».

Les discussions entre le gardien et l’ASSE semble donc rompues, pour rappel, son dernier match avec la formation stéphanoise remonte au 16 février dernier.

S’en est suivi un long bras de fer, durant lequel le portier de 34 ans a toujours été tenu à l’écart de l’équipe première. Le 15 juillet, Stéphane Ruffier s’était vu refuser l’accès au centre d’entraînement par un huissier, car il lui était notamment reproché un « acte d’insubordination ». Il avait alors été mis à pied 6 jours.

Le 5 août, l’entraîneur Claude Puel avait confirmé sa volonté de placer Jessy Moulin en tant que gardien numéro 1, ce qui relègue donc Ruffier, à une place de second rang.

Le 26 octobre la commission juridique de la LFP, saisie par Ruffier et son avocate, a révoqué Stéphane Ruffier de ses demandes concernant la contestation de ses sanctions disciplinaires.

Les deux parties se retrouvent donc ce 15 décembre pour une réunion de conciliation. La question d’un licenciement devrait notamment être évoquée.

Enzo Martinet

Photo Ruffier @ASSE.fr