ASSE : Sablé n’a pas le diplôme d’entraîneur, il répond

Julien Sablé, nouvel entraîneur de l'ASSE, aux côtés du Président du Directoire Roland Romeyer. Crédit Activ

Ce n’était pas un secret lorsque son nom a été annoncé par l’ASSE pour remplacer Oscar Garcia. Julien Sablé n’a pas le BEPF, le diplôme requis pour entraîner en Ligue 1… Sauf que depuis deux ans, le règlement de la FFF interdit d’avoir un prête-nom (Alain Ravera, l’adjoint de Sablé est titulaire de ce diplôme, ndlr), sous peine de devoir payer des pénalités à hauteur de plusieurs dizaines de milliers d’Euros.

« Tous les entraîneurs, dans ma situation, auraient accepté le défi »

De nombreux médias ont relayé depuis mardi cette situation qui pourrait pénaliser fortement l’AS Saint-Etienne. En conférence de presse ce mercredi midi, le principal intéressé a dit regretté cette « pseudo-polémique » sur ses diplômes. Le nouvel entraîneur des Verts affirme ne pas être contre les diplômes. Il explique qu’il en passe depuis quatre ans et l’arrêt de sa carrière de joueur pro.  « Tous les entraîneurs, dans ma situation, auraient accepté le défi et cette opportunité », affirme Julien Sablé.

Le club aurait anticipé

Selon L’Equipe, les dirigeants de l’ASSE ont même anticipé cette situation. Reste que le règlement laisse une période de 30 jours seulement pour se mettre en règle sous peine d’amendes (25.000 Euros par match !). Lors du même point presse ce mercredi, le capitaine des Verts Loïc Perrin se dit certain que le club se mettra en conformité dans les temps.

« Aucun problème, nous avons 30 jours pour le faire », a même assuré le directeur sportif Dominique Rocheteau ce mercredi après-midi. Il qualifie toute cette affaire de« non-événement »

Julien Sablé, nouvel entraîneur de l'ASSE, aux côtés du Président du Directoire Roland Romeyer. Crédit Activ

Rédacteur en chef
Infos matinée