Basket : les choses sérieuses commencent pour la Chorale

Georges Burellier

On y est : la Chorale de Roanne entame ce vendredi soir la saison régulière de ProB ! Les basketteurs roannais reçoivent Poitiers à 20h30 à la Halle André-Vacheresse, un premier choc contre le dernier finaliste des Playoffs d’accession. A cette occasion, le club choralien disputera son premier match en ProB depuis 2002 et sa montée dans l’élite. Après douze exercices dans l’élite, ponctués d’un doublé Semaine des As-Championnat de France et de huit participations aux Playoffs, la Chorale repart donc à l’échelon inférieur, avec un staff et un effectif renouvelés.

Une Chorale new look

Fred Brouillaud s’est vu confier les rênes de l’équipe pro après avoir été l’assistant de Jean-Denys Choulet puis Luka Pavicevic. L’entraîneur novice a dû construire une nouvelle équipe en raison des départs de l’ensemble des professionnels sous contrat la saison dernière. Il a misé sur l’expérience (les trentenaires JFL Kenny Grant, Raphaël Desroses et Luc-Arthur Vébobe), une raquette rompue aux joutes de la ProB (Steeve Ho You Fat et CJ Jackson), des arrières US capables de fulgurances (Andre Young et Torrell Martin) et des jeunes à suivre (Sadio Doucouré, Guerschon Yabusele, Thomas Ville).

Ambition et humilité

Après le sauvetage du club par les collectivités territoriales durant l’été, la Chorale de Roanne s’avance en ProB avec une étiquette de prétendant à la montée, objectif fixé par le député-maire Yves Nicolin à la nouvelle direction. Du côté du président Daniel Pérez, on parle plutôt d’un cycle de deux ans pour viser le retour en ProA. La concurrence sera forte pour prendre l’un des deux billets vers l’élite : le promu Monaco et ses moyens financiers, Antibes et son cinq majeur trois étoiles, les ex de ProA Poitiers et Boulazac, les ambitieux Evreux et Saint-Quentin… La Chorale sera attendue partout, en raison de son passé récent de ténor de la ProA et de ses leaders passés par l’élite ou ayant performé en ProB.

Un saut dans l’inconnu

Alors, favoris les Roannais ? Difficile à affirmer, d’autant plus après leurs trois défaites en trois matchs officiels (élimination en Coupe de France, deux revers en Leaders Cup). La Chorale s’avance avec un collectif à inventer et un coach qui découvre la fonction de n°1. Rien d’insurmontable, mais la formation choralienne part avec un léger handicap en début de saison face aux équipes peu renouvelées et habituées aux joutes de la ProB. Poitiers est de celles-ci, ce qui se traduit par une entame réussie (4 victoires en autant de matchs). Il y a deux ans, une Chorale renouvelée à 100% à l’intersaison s’était inclinée lors de la 1re journée de ProA à domicile contre… Poitiers, avant d’y laisser échapper la 2e place du classement lors du dernier match de saison régulière, face à un adversaire déjà assuré d’être relégué. Pour définitivement tourner la page du passé en ProA et attaquer l’opération reconquête de la meilleure des manières, la Chorale sait ce qu’il lui reste à faire…

Chorale-Poitiers, c’est à vivre en direct et en intégralité sur la fréquence roannaise (101.6 FM) et en streaming sur activradio.com et les applis Activ Radio, ce vendredi à 20h30.

Interview

Georges Burellier

Journaliste
Commentateur des matchs de la Chorale de Roanne