Cahiers de vacances : le dilemme de l’été

Floriane, Gérante du rayon scolaire et universitaire à la Librairie de Paris, Saint-Etienne, @activradio

La rentrée scolaire c’est pour début septembre et les devoirs de vacances posent question à beaucoup de parents qui ne connaissent pas forcément les différents modèles. Floriane, Gérante du rayon scolaire et universitaire à la Librairie de Paris à Saint-Etienne revient sur les différents types de cahiers de vacances existants pour l’été. Ecoutez :

« Vous avez des cahiers de vacances qui sont très ludiques, d’autres qui sont beaucoup plus sérieux. (…) Soit les parents veulent que leurs enfants récupèrent les problèmes qu’ils ont eu sur l’année et les soucis qu’ils ont eu sur une matière spécifique donc ils vont prendre des cahiers de vacances très sérieux (…). Il y a aussi le fait que l’enfant on va lui proposer une activité plus ludique comme avec les incollables. »

Cahiers de vacances, Librairie de Paris, Saint-Etienne, @activradio

Cahiers de vacances, Librairie de Paris, Saint-Etienne, @activradio

 

Des conseils d’utilisation

Les parents ne savent pas toujours à quelle fréquence et comment utiliser un cahier de vacances. Voici les conseils de Floriane :

« Il faut réserver à peu près 20 à 30 min par jour grand maximum à l’enfant pour ces cahiers-là mais ça dépend de la motivation de l’enfant, ça dépend aussi de la famille. (…) Si les parents voient que leurs enfants ont des problèmes dans une matière, il faut prendre un cahier estampillé avec une matière très spécifique. »

 

Des devoirs riches mais ludiques

Les cahiers de vacances les plus complets, réunissant un côté ludique avec un côté travail plus intense, sont ceux des éditions Nathan ou Magnard comme le souligne Floriane :

« Je conseille très souvent Nathan Vacances, tout simplement parce qu’il y a toutes les matières au programme. (…) Pas mal de méthodologie, vous avez des points focus aussi sur une matière avec des conseils de réalisation, (…) des documentaires pour essayer d’enrichir les cours. (…) En concurrent de chez Nathan, j’aime beaucoup les cahiers de vacances Magnard qui sont pour cette année écolos.« 

A noter que certaines écoles privées, telle que celle de Saint-Paul à Saint-Etienne, demandent à voir le cahier de vacances des enfants à la rentrée scolaire afin de vérifier leur niveau.

Sujet signé Angélique Pereyron

Floriane, Gérante du rayon scolaire et universitaire à la Librairie de Paris, Saint-Etienne, @activradio

Journaliste
Infos après-midi