Chloroquine proposée à des salariés : 5 000 euros d’amende pour le patron de SNF

Photo Wikipedia

Le Procureur de la République avait requis 50 000 euros d’amende. 

Le tribunal correctionnel de Saint-Etienne s’est prononcé ce jeudi en début d’après-midi sur l’affaire SNF. René Pich écope d’une amende de 5 000 euros. Il devra aussi verser à la douane une amende de 1976 euros, et 1 euro symbolique à l’Ordre des pharmaciens.

Le fondateur de l’entreprise qui compte 1 300 salariés était poursuivi pour exercice illégale de la profession de pharmacien et de celle de médecin. Il a été relaxé concernant cette poursuite.

Pour rappel, le fondateur de l’entreprise basée à Andrézieux-Bouthéon était soupçonné d’avoir proposé des comprimés de chloroquine à ses salariés lors du premier confinement, en cas de contamination au COVID.

René Pich, le fondateur de SNF, avait plaidé la bonne foi. Les comprimés venaient d’Inde. Il en aurait importé plus de 900. Un syndicat avait alors déposé plainte et l’affaire était remontée jusqu’à l’inspection du travail.

Photo Wikipedia