Chorale : au tour de Mark Lyons d’être coupé

Georges Burellier

UPDATE : La Chorale de Roanne va rompre le contrat de son meneur américain Mark Lyons. Absent à la reprise en raison d’un problème de visa, le joueur a refusé de se rendre à un rendez-vous au Consulat de France. Le club avait anticipé cette rupture en signant l’arrière US Torrell Martin, en tant que pigiste médical de William Gradit. Il s’agit d’un nouveau couac dans l’effectif choralien, puisque Lyons est la 3e recrue américaine coupée en cours de saison en l’espace de deux mois.

Brève originale (publiée le 7 janvier à 10h38) :

La Chorale de Roanne va-t-elle coupée sa troisième recrue américaine de l’intersaison ? Après Charles Thomas en novembre et Jamelle Hagins en décembre, c’est Mark Lyons qui pourrait être évincé de l’effectif choralien en ce début d’année. L’arrière US est absent de l’entraînement à Roanne depuis la reprise, en raison d’un visa périmé. Ce défaut de visa, dont le club est responsable, a valu au jeune rookie (24 ans) d’être renvoyé à New York à son atterrissage en Suisse le week-end dernier. Mais ce problème administratif pourrait inciter le club à mettre fin au contrat de Mark Lyons, sujet à des problèmes de comportement depuis l’été dernier dans les rangs roannais. L’arrière US a notamment refusé d’entrer en jeu en fin de match contre Strasbourg le 27 décembre dernier, ce qui lui a valu les remontrances du reste du vestiaire avant la trêve.

Depuis le début de la saison, Mark Lyons tourne à 10 points (44 % d’adresse), 1,6 passes décisives, 1,2 rebonds et 1,4 balles perdues en moyenne en 18 minutes de jeu par match.

Interview

Christophe Pillet (co-président de la Chorale de Roanne)

Georges Burellier

Journaliste
Commentateur des matchs de la Chorale de Roanne