CHU Saint-Etienne : les internes en grève ce mardi

PhotoInterne

Les internes en médecine sont appelés à rentrer en grève illimitée à partir de ce mardi. Il n’est pas question de retraites ici mais de conditions de travail. Ces futurs médecins en formation travaillent parfois 60 heures par semaine et ne sont pas pour autant payés à la hauteur de leur temps de travail. Les précisions de Lucile Grange, interne au CHU de Saint-Etienne et présidente de l’association des internes du CHU :

« Aujourd’hui on est sensé faire d’après la loi 48 heures par semaine, mais en réalité les internes font plus de 60 heures par semaine voir pour certaines spécialités notamment chirurgicale où ils sont plus à 80, 100 heures par semaine, alors qu’ils sont payés 1 500 euros  (net) par mois ». 

Vers le public ou le privé ?

Un appel à la grève lancé par l’Isni, l’intersyndicale nationale des internes pour alerter aussi sur le manque de moyen en général dans les hôpitaux publics. Le public inquiète ces jeunes médecins en formation. Certains se tourneront vers le privé :

« C’est vrai que quand on discute autour de nous de l’avenir de l’hôpital public, les internes n’ont pas une vision très optimiste du futur. Malheureusement, c’est une réalité qui est présente depuis un certain nombre d’années. (…) On garde toujours espoir que l’hôpital public sorte la tête de l’eau dans les prochaines années. C’est sûr que certains de mes confrères travailleront dans les hôpitaux privés ». 

Parmi les revendications on notera aussi le manque d’investissement dans les formations ou encore les faibles rémunérations des gardes de nuit. Au CHU de Saint-Etienne, 50% des internes sont en grève ce mardi. Certain d’entre eux ont prévu d’aller manifester à Lyon en début d’après-midi.

Journaliste
Infos après-midi