Commerces, attestation, vaccin : ce qu’il faut retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron

Capture d'écran

Un déconfinement en 3 étapes les 28 novembre, 15 décembre et 20 janvier, voilà ce qu’a annoncé Emmanuel Macron ce mardi soir alors que l’on recense désormais 50 000 morts du COVID depuis mars dernier en France. Voici les principaux points à retenir. 

28 novembre 

Dès ce samedi 28 novembre, les commerces pourront rouvrir jusqu’à 21h au plus tard. Annonce faite par Emmanuel Macron ce mardi soir qui évoque un allègement des mesures mais le confinement reste en place.

Conséquence, il faut toujours avoir l’attestation sur soi lors de vos déplacements. Mais désormais vos sorties quotidiennes ne se feront plus dans un rayon d’un kilomètre mais vingt. Les sorties pourront également durer 3h au maximum contre une actuellement. Et le sport en club pour les activités en plein air devrait reprendre pour les jeunes.

15 décembre

Si les indicateurs sont toujours favorables et que l’on recense au maximum 5 000 cas de COVID par jour et entre 2500 et 3 000 personnes en réanimation en France. Le confinement pourra être levé.

Il marquera donc la fin de l’attestation et des limitations de déplacement mais laissera place au couvre-feu de 21h à 7h, exception faites pour les réveillons du 24 et 31 décembre où il sera possible de circuler y compris aux horaires cités précédemment. Le Président a également demandé aux Français d’être prudents pour les fêtes.

Les cinémas et salles de spectacles devraient rouvrir à cette date-là.

20 janvier

Nouvelle étape pour le déconfinement, les restaurants et salles de sport devraient pouvoir rouvrir à leur tour. Aucune précision n’a en revanche été donnée pour le moment pour les bars et restaurants.

Les stations de ski pourront aussi accueillir du public à cette date.

Le vaccin ne sera pas obligatoire 

Le Président a été clair. Pas question de rendre le vaccin obligatoire. Mais Emmanuel Macron a indiqué vouloir mettre en place les premières vaccinations dès fin décembre voire début janvier en fonction de la validation des vaccins. Les personnes dites vulnérables seront privilégiées.

Un « comité scientifique sera chargé du suivi de la vaccination« , a-t-il promis, et un « collectif de citoyens«  sera également créé « pour associer la population«  a un processus qu’il veut « clair et transparent sur ce que nous savons et ce que nous ne savons pas »

De nouvelles mesures de soutien économique 

Enfin, le Président a aussi annoncé de nouvelles mesures de soutien économique. « La crise va vraisemblablement encore s’aggraver« , a indiqué le chef de l’Etat. Conséquence tous les établissements qui resteront fermés administrativement se verront verser 20% du chiffre d’affaires de l’année 2019, si cela est plus avantageux pour eux que les 10 000 euros du fonds de solidarité déjà annoncés.

Et l’ensemble des mesures doivent désormais être précisées par Jean Castex ce jeudi

Capture d'écran