Contrôle technique : embouteillage du côté des demandes

Le centre de contrôle technique Securitest à Saint-Etienne.

Les délais pour réaliser un contrôle technique devrait augmenter d’ici juillet. 

Plusieurs semaines de délais

« Deux à trois semaines de délais » d’attente dès ce mois-ci annonce Gilles Mura, contrôleur technique pour autocontrôle Loire à Saint-Etienne contre « une semaine » habituellement. « C’était un peu plus calme au mois d’avril, les gens commencent à prendre rendez-vous pour le mois de mai » précise-t-il.

Les raisons de cette hausse de la demande

Lors du premier confinement, en 2020 (17 mars-11 mai), les dates des contrôles techniques ont été repoussées provoquant ainsi un afflux des demandes à partir de mai : « c’était la course » se remémore Gilles Mura.

Or, il est nécessaire de réaliser un contrôle technique tous les deux ans (avant la quatrième année en cas de première immatriculation du véhicule) et ce premier décalage dû au confinement entraine une nouvelle hausse des demandes, qui reste toutefois « ponctuelle » rappelle Christophe Schaffar, représentant dans la région Auvergne-Rhône-Alpes de Capelec, une société qui fournit l’équipement pour les contrôles techniques.

En tant que fournisseur « Ça ne nous impacte pas vraiment explique-t-il. La seule chose que l’on a dû mettre en œuvre c’est de faire toutes les vérifications nécessaires pendant les périodes calmes c’est-à-dire février, mars et avril pour que le matériel soit totalement opérationnel pendant ce pic d’activité. »

Les risques de ne pas faire le contrôle technique

Pour les cinq millions de véhicules qui devraient être testés d’ici l’été en France, aucun délai ne leur sera accordé en cas de manquement aux règles. Un automobiliste qui n’a pas effectué son contrôle technique est passible d’une amende de 135 euros. Le véhicule peut également être immobilisé. Le propriétaire a alors sept jours pour faire un contrôle technique.

Le centre de contrôle technique Securitest à Saint-Etienne.

Journaliste/Reporter