Couvre-feu : les précisions de Jean Castex

Capture d'écran Jean Castex

« A 21H, chacun devra être chez soi ». Jean Castex, le premier ministre, a détaillé ce jeudi en début d’après midi le protocole à suivre sur la métropole de Saint-Etienne ( 53 communes ) pour au moins les 4 prochaines semaines.

Commerces fermés à 21H. 

Parmi les annonces à retenir, la fermeture de tous les lieux recevant du public, comme les commerces et restaurants dès 21H. Plusieurs exceptions sont à noter : les pharmacies de garde pourront rester ouvertes, tout comme les lieux d’accueil d’urgence comme les foyers, les hôtels, les restaurants uniquement pour la livraison à domicile, les commissariats, ou encore les hôpitaux.

Plusieurs restrictions sont à ajouter, comme les débit de boissons qui resteront fermés en journée, tout comme les salles et lieux de sport. Là aussi, cette interdiction ne concerne pas l’activité sportive des enfants ou les sportifs de haut niveau (comme l’ASSE par exemple). Les précisions sont à retrouver ⇒ ici ⇐

Attestation de sortie 

Des dérogations seront également accordées aux travailleurs de nuit ou lorsque les horaires de travail ne peuvent pas être adaptées. Les habitants possédant un trajet en avion ou en train à 21H ou après pourront voyager, sur présentation de leur billet en cas de contrôle.

Une dérogation pourra être accordée aussi pour une personne aidant un proche en situation de dépendance.

Jean Castex précise que, comme pour le confinement il y a quelques mois, une attestation prouvant l’une de ces exceptions ci-dessus sera nécessaire.

Concernant l’attestation professionnelle, il faudra fournir en plus une attestation de l’entreprise ou bien une carte professionnelle.

Au sujet de cette attestation, elle peut être téléchargée sur le site du gouvernement ou en version numérique sur smartphone.

Contrôles renforcés 

Pour faire respecter ce confinement, Gérald Darmanin, le ministre de l’intérieur, précise que 12 000 policiers et gendarmes seront mobilisés sur ces contrôles sur les métropoles concernées.

En cas de non respect, le ministre indique que l’amende sera la même que pendant le confinement : 135 euros. Si une personne est fautive au bout de la 3ème fois, elle s’expose à 6 mois d’emprisonnement possible ainsi que  3 750 euros d’amende.

Urgence sanitaire partout en France 

A noter que toute la France sera placée en état d’urgence sanitaire.

Sur l’ensemble du territoire, et non seulement dans les métropoles en alerte maximale, les fêtes privées, fêtes étudiantes, mariages dans les salles des fêtes sont interdits.

Tous les restaurants de France devront appliquer le protocole sanitaire strict, à savoir la limite de 6 personnes à table, ainsi que le respect d’un carnet client.

Les entrées seront également limitées dans les centres commerciaux.

Toutes les précisions sont à retrouver sur le site du gouvernement ou bien en composant le numéro vert : 0 800 130 000. 

Capture d'écran Jean Castex

Journaliste
Infos après-midi