Des soupçons d’agressions sexuelles au sein de l’école d’ingénieurs CentraleSupélec

Photo Facebook Centrale Supélec

Elle compte trois campus en France à Paris, Rennes et Metz. 

Une centaine d’agressions sexuelles et viols recensés au sein de l’école CentraleSupélec. C’est ce qui ressort d’un questionnaire qui a été donné à 2 386 élèves sur l’année 2020/2021. Questionnaire distribué par l’association de lutte contre le sexisme Capèse.

La majorité des victimes ont indiqué que leur agresseur était  « un autre élève de l’établissement et que les faits se seraient déroulés dans un contexte associatif ou au sein de la résidence étudiante »

Le parquet d’Évry a ouvert une enquête préliminaire pour harcèlement sexuel, agressions sexuelles et viols. Le Procureur a été alerté par le Directeur de l’école suite aux résultats du questionnaire.

Photo Facebook Centrale Supélec