Déviation de Firminy : le maire du Chambon-Feugerolles campe sur ses positions

Photo du boulevard Fayol

Le projet de déviation du boulevard Fayol à Firminy fait de nouveau l’actualité. Les élus de Loire et de Haute Loire, les associations et acteurs économiques se sont réunis vendredi dernier à Saint-Just-Malmont : il en ressort l’importance et l’urgence de ce projet évalué à 5 millions d’euros. Un médiateur va être nommé. L’objectif : convaincre le maire du Chambon-Feugerolles Jean-François Barnier qui par ailleurs n’était pas convié à cette réunion de concertation. Il parle d’un « oubli fâcheux » et sur le fond, n’est pas prêt de changé d’avis :

Pour Bernard Bonne, président de la Loire, il n’y a pas d’autres solutions que de passer par le Chambon-Feugerolles. Interdire la circulation des poids-lourds handicaperait le développement économique :

Depuis près de 40 ans, les riverains demandent cette déviation : ils voient passer « 12 000 véhicules par jour » dont « 800 poids-lourds » transportant parfois des matières dangereuses. Daniel Cartier, co-président de l’association de défense des riverains du boulevard Fayol :

L’association demande à ce que des travaux de sécurisation du boulevard soient réalisés en priorité. Pour Marc Petit, maire de Firminy, c’est également une question de volonté politique. Cette déviation doit se faire et le plus vite possible :

Par ailleurs, le département de la Haute-Loire s’est dit prêt à apporter une subvention de plusieurs centaines de milliers d’euros.

Photo du boulevard Fayol

Journaliste