Festival d’été : 140 organisateurs écrivent au gouvernement pour demander des garanties

Forestival 2018

Parmi les signataires : le Foreztival qui se tiendra du 7 au 9 août à Trelins.

Un délai de 2 mois minimum demandé

Le milieu du spectacle a été le premier impacté de la crise sanitaire avec les limites de jauge mises en place au mois de février. La question se pose maintenant pour les festivals qui rythment les étés en France. Seront-ils maintenus ? Le gouvernement prendra t-il des mesures spécifiques ? « On est de plus en plus perplexe quant à la suite des événements, la tenue des festivals n’est pas une urgence étant donné la situation dans la monde mais on travaille beaucoup avec les différents acteurs. La chaîne souffre. » explique Laure Pardon la directrice du Foreztival qui accueillera notamment Skip The Use, IAM ou Tryo en août prochain. Dans cette lettre ouverte, les organisateurs demandent à être prévenu au moins deux mois à l’avance : « le festival sera organisé dans de bonnes conditions si le couperet tombe fin mai ».  

Une année blanche ne sera pas catastrophique

En cas d’annulation, les conséquences ne seront pas vitales pour le festival de la Plaine du Forez, indépendant qui vit depuis une quinzaine d’année grâce au public. « Nous avons les épaules pour subir une annulation et une année blanche. Mais évidemment nous gardons encore espoir. Une cellule de crise pour les festivals a été mise en place mais il est important que l’Etat nous accompagne sur la réalisation ou non de nos manifestations. »

Interview en intégralité :

Forestival 2018

Journaliste