Firminy : la situation des urgences de nuit encore fragile

Manifestation devant les urgences de Firminy, jeudi 23 juillet 2015 / Activ Radio

Les urgences de nuit à Firminy, fermées depuis le 20 juillet dernier, fonctionnent à nouveau depuis lundi soir Mais la situation semble encore fragile. Si le service a pu rouvrir, c’est grâce à des médecins qui se sont portés volontaires pour faire des gardes supplémentaires explique la municipalité.

Une situation qui ne pourra pas durer éternellement. En attendant, le maire veut mettre la pression sur l’ARS, l’Agence régionale de santé qui deviendra l’ARS Rhône-Alpes-Auvergne au 1er janvier. Il rappelle les promesses du Chef de l’Etat qui disait vouloir qu’aucun Français ne se trouve à plus d’une demi-heure d’un service d’urgences.

Le maire de Firminy veut un SMUR

Marc Petit a lancé une pétition en faveur de la création d’un SMUR (Service Mobile d’Urgences et de Réanimation). 57 élus locaux l’ont signée.

Le maire de Firminy Marc Petit a justement rendez-vous à l’ARS vendredi pour remettre cette pétition. Si aucune décision n’est prise rapidement, il est conscient que le service des urgences sera à terme menacé

Marc Petit entend profiter de la fusion des deux régions Auvergne et Rhône-Alpes pour faire aboutir la création de ce SMUR qui serait opérationnel à la fois sur l’Ondaine et sur la Haute-Loire voisine.

Manifestation devant les urgences de Firminy, jeudi 23 juillet 2015 / Activ Radio

Rédacteur en chef
Infos matinée