Firminy : nouvelle démission au sein de la majorité municipale de Marc Petit

MARC PETIT

Après la démission d’Alexandre Fressonnet, le conseiller municipal délégué à la Jeunesse et à l’Enseignement supérieur de Firminy, qui sera effective à compter de ce mardi 2 avril, une de ses collègues de la majorité municipale a, à son tour, envoyé sa lettre de démission à Marc Petit. Il s’agit cette fois-ci d’une élue appartenant, comme lui, au PCF, qui lui reproche de ne pas s’être mis en retrait de la fonction de maire après sa condamnation par la justice, comme le lui demande la majorité des membres du conseil municipal (majorité et opposition confondus).

Vers un conseil municipal tendu lundi soir

La démission de Colette Martin, conseillère municipale déléguée à la Santé et aux Seniors, qui résulte de « raisons éthiques », sera effective en mai prochain. Cette adhérente de longue date du PCF, qui explique ne plus pouvoir travailler avec Marc Petit, avait déjà manifesté cette difficulté voici quelques années, en démissionnant de ses fonctions municipales en cours de mandat.

Ce lundi 1er avril à 18h30, le conseil municipal s’annonce tendu à Firminy. A l’ordre du jour, il y a le vote du budget. Mais une partie du conseil municipal attend que le maire mette les choses au clair. Condamné le 14 février dernier à un mois de prison avec sursis, pour agression sexuelle, Marc Petit clame son innocence et a fait appel de cette condamnation. Il reste donc présumé innocent.

Rédacteur en chef
Infos matinée