Kidiliz : le coup de massue pour les salariés de Saint-Chamond

Capture d'écran de la vidéo des salariés de Kidiliz

Les salariés du groupe Kidiliz ont réalisé une vidéo alors que les deux offres de reprises déposées au tribunal de commerce de Paris devraient conserver moins d’emplois que prévu. 

Ne Nous laissez pas sans voix. C’est sous ce nom que les salariés de Kidiliz ont réalisé leur vidéo. Une vidéo pour dénoncer la possible suppression d’emplois au sein du groupe. On le rappelle Kidiliz est placé en redressement judiciaire. Le groupe emploie 2 600 personnes dans le monde, 1 6000 en France.

Il faut dire que les offres des potentiels repreneurs n’envisagent de préserver que peu d’emplois. Les repreneurs avaient jusqu’à ce mardi pour déposer leurs offres.

La première vient d’ID Kids qui détient notamment Okaïdi. Mais l’offre ne prévoit de conserver que 226 emplois contre 615 au départ. Le groupe évoque des difficultés avec le contexte économique. La deuxieme offre ne prévoit de maintenir que 90 emplois et est envisagé par un groupe vendéen.

Le site de Saint-Chamond devrait fermer

En attendant, aucune des deux offres ne prévoirait de maintenir le site de Saint-Chamond. Le site administratif ligérien emploie 200 personnes dont 160 en CDI. En octobre dernier, ils avaient manifesté pour faire entendre leur mécontentement.

La vidéo des salariés de Kidiliz est à retrouver ici :

Capture d'écran de la vidéo des salariés de Kidiliz