La banque alimentaire de la Loire touchée par la fin des contrats aidés

IMG_0184

La polémique ne faiblit pas après l’annonce du gouvernement de réduire les contrats aidés. Une décision qui impacte les petites entreprises, les associations ou les écoles. Dernier exemple chez nous : la banque alimentaire de la Loire qui vient en aide à 20 000 personnes du département.

2 contrats aidés sur 3 salariés

L’association risque de perdre sa secrétaire dans les prochaines semaines alors que la grande collecte de fin novembre approche à grand pas. A plus long terme, c’est le deuxième contrat aidé qui est en péril puisqu’il s’arrêtera en mars 2018. Certes, les 65 bénévoles font beaucoup mais ils ne peuvent pas remplacer un temps plein selon Gérard Ribeyron président. « Et clairement, nous n’avons pas les moyens financiers à savoir 15 000 euros par an pour couvrir un emploi aidé ».

Le bon fonctionnement au quotidien de la banque alimentaire est donc remis en question. Plus de 3 millions de repas sont distribués par an. 

 

Journaliste