La pollution s’est sérieusement amplifiée en Loire Sud

L’agglomération stéphanoise est passée, ce mercredi, du niveau d’information à celui d’alerte, soit le plus haut niveau de l’échelle. L’épisode de pollution aux particules fines s’est sérieusement intensifié. Le pic est tel que le niveau d’alerte a été généralisé à tous les secteurs dits sensibles de la région Rhône-Alpes (zones urbaines, fonds de vallée, etc.). Pourquoi ? Parce que les conditions anticycloniques et l’absence de vent empêchent la dispersion des polluants.

Et notre région n’est pas la seule concernée. Le phénomène a été relevé dans la plupart des grandes villes de France.

Aucune amélioration n’est attendue avant 48 heures. En attendant, il est demandé aux automobilistes de réduire de 20 km/h leur vitesse sur les grands axes ou de privilégier les modes de transports doux (ce qui pourrait relever du parcours du combattant demain, jour de grève à la SNCF…).