La Sainte-Barbe : Saint-Etienne en fête ce 4 décembre

SainteBarbe_0132711

La Sainte-Barbe revient ce samedi 4 décembre à Saint-Etienne, après l’annulation de l’édition 2020 en raison du Covid-19.

Le défilé et le feu d’artifice vont animer cette traditionnelle fête des mineurs à Saint-Etienne. Près d’une centaine d’établissements se sont réunis pour faire de la Sainte-Barbe une célébration inédite.

Quel programme ?

Comme chaque année, un défilé va traverser Saint-Etienne. La procession débutera sur le parvis de la Cathédrale Saint-Charles à 18h et prendra le départ à 19h15 en direction du Puits Couriot. Le feu d’artifice sera tiré à 20h du chevalement.

Une vente de lumignons aura lieu dès 15h sur la place Jean-Jaurès, au profit du Téléthon précise également le site de la ville de Saint-Etienne.

A ces immuables traditions, une centaine de lieux à Saint-Etienne ont décidé de s’unir pour donner un nouvel élan à la Sainte-Barbe. Un renouveau organisé sous l’impulsion de Grégory Descot, patron de plusieurs bars et restaurants à Saint-Etienne.

Au programme : de nombreux concerts, des repas spécifiquement cuisinés par les restaurateurs pour l’occasion ou encore une exposition. Une bière unique, produite par 14 brasseurs stéphanois qui participent à l’évènement, sera vendue dans toute la ville à un prix unique.

Les Stéphanois vont-ils participer ? Nous sommes allés à leur rencontre :

Parmi les différentes animations programmées, une discussion autour de l’ouvrage Sociologie de Saint-Etienne aura lieu avec les auteurs ce samedi 4 décembre à 15h au Beer Garden.

Pourquoi fête-on la Sainte-Barbe ?

La Sainte-Barbe est une martyre chrétienne devenue la Sainte-patronne d’une quinzaine de professions, notamment les artificiers, les pompiers et les mineurs. A partir du XIXème siècle, ces derniers célébraient la Sainte-Barbe tous les 4 décembre.

Le personnel minier se réunissait lors d’une journée chômée mais payée. Des feux d’artifices étaient tirés et des processions honoraient la sainte-patronne. Une fois les cérémonies officielles terminées les mineurs chantaient, dansaient et buvaient.

La désindustrialisation a pourtant modifié le rapport à la Sainte-Barbe explique Christelle Morel Journel, une des autrices du livre Sociologie de Saint-Etienne :

Journaliste/Reporter