L’affaire Riffard se politise

L’affaire du père Riffard prend une tournure politique. Le père Riffard, c’est cet homme d’Eglise poursuivi pour avoir accueilli des demandeurs d’asiles passibles d’expulsion au sein de son église à Montreynaud à Saint-Etienne. Aujourd’hui, c’est Europe Ecologie les Verts qui s’indigne estimant que « c’est la solidarité envers les personnes les plus démunies qui est remise en cause ». En filigrane, EELV tacle les institutions affirmant regretter que rien n’ait été fait pour garantir et faire respecter le droit au logement. Le parti de Gauche monte également au créneau dans un communiqué : « Nous avons appris avec indignation et consternation la convocation de Gérard Riffard ». Arguant du non respect des normes de sécurité des locaux, la municipalité de Saint-Etienne et la préfète de la Loire choisissent de traîner devant la justice « un homme qui ne connaît que la loi de l’Humanisme et celle de la Fraternité », selon EELV.

Journaliste
Commentateur sportif