Le groupe Mulliez met en vente Pimkie

Pimkie @Depositphotos

L’enseigne de prêt-à-porter connaît des difficultés depuis plus d’une décennie. Depuis ce lundi, l’association familiale Mulliez cherche un nouvel acquéreur.  1500 salariés sont concernés. 

L’enseigne française, également propriétaire d’Auchan, Leroy Merlin, Decathlon et Boulanger, a décidé de se séparer de cette enseigne de prêt-à-porter est actuellement à la recherche d’un actionnaire qui pourrait redonner un avenir à l’entreprise. Pimkie subit la crise du textile, qui a fait souffrir de nombreux autres groupes du secteur de l’habillement à savoir André, Camaïeu ou La Halle.

Une décision contestée  

 Ce lundi, la communication de Pimkie a indiqué à l’AFP :

« L’actionnaire actuel recherche une solution actionnariale externe et se donne plusieurs mois pour faire cette recherche et trouver la meilleure solution possible »

Cette décision provoque la colère des salariés mais aussi de la CGT Pimkie qui a annoncé sur son compte Facebook :

« Une fois de plus, ce sont les salariés qui sont mis à mal, que l’on fait tourner en bourrique mais on leur demande de rester motivés, de continuer à travailler comme si de rien n’était »

L’UNSA Pimkie fait aussi entendre son mécontentement. Selon le syndicat, la famille Mulliez qui opte pour l’option de cession, n’assumerait pas l’investissement considérable à mettre en place pour redresser l’entreprise :

Le syndicat craint que le repreneur ne prévoit des fermeture des magasins.

 

 

Sujet signé Yousra Doumi

Pimkie @Depositphotos

Journaliste
Infos après-midi