Le plan anti hold-up actif jusqu’au 15 janvier dans les centres commerciaux et centres-ville

Les cambriolages ont diminué dans la Loire en 2015 / Photo ACTIV RADIO

Villars, Centre 2 à Saint-Etienne, Villerest ou Andrézieux : une dizaine de centre commerciaux de la Loire font l’objet d’une surveillance accrue de la police et de la gendarmerie pendant la période de Noël. C’est ce qu’on appelle le plan anti hold-up qui a pour but de rassurer les commerçants et les clients des zones commerciales de fortes affluence. Les mouvements d’argent, les livraisons de produits de luxe ou les stocks y sont plus importants pendant les fêtes. Le colonel Jean-François Morel :

18 vols avec arme blanche en 2015

Dans la Loire en 2015, 18 vols à l’aide d’armes blanches ont été enregistrés, un chiffre divisé par deux en 2 ans. Autant dire que la Loire ne se caractérise pas par un nombre important de vols à main armée. Autre chiffre parlant : en zone police, 85% des vols à main armée se font dans des magasins, ou dans les commerces de proximité. Le commissaire divisionnaire Benoit Leman :

Andrézieux

Par exemple, au centre commercial d’Andrézieux Bouthéon, où le reportage a été réalisé, entre 7 et 10 000 personnes affluent chaque jour. A Roanne, l’attention est plus importante en centre ville. La police escorte également les transporteurs de fonds au moment de la fermeture des grands magasins pour éviter tout vol à main armée. Le plan anti-hold up est en place dans la Loire (qui compte 1 000 policiers et 600 gendarmes) depuis mi-novembre et jusqu’à mi-janvier.

 

Les cambriolages ont diminué dans la Loire en 2015 / Photo ACTIV RADIO