Le ras le bol des surveillants de prison…

prison-new.psd_.jpg

Dans la Loire, une cinquantaine de surveillants ont symboliquement bloqué, ce matin, l’entrée et la sortie des établissements de Roanne et de La Talaudière… Une des raisons de leur mécontentement: la suppression de la fouille systématique des détenus. Une mesure impossible à appliquer sur le terrain, affirme le délégué syndical Ufap du centre de détention de Roanne Mickael Escolano. En effet, très régulièrement, de la drogue, des cigarettes et parfois même de l’alcool sont introduits, soit lors de parloirs, soit par de projections depuis l’extérieur. Ce week-end encore, 100 grammes de cannabis ont été retrouvés lors d’une fouille sur un détenu à Roanne ! Le syndicat demande l’installation de scanners corporels, afin de détecter les objets potentiellement dangereux… Écoutez Mickael Escolano.

Propos recueillis par Timothée Maymon