Les cheminots demandent le retour des contrôleurs à bord des TER

Image d'illustration

Les cheminots de la Loire demandent le retour des contrôleurs à bord des trains sur les lignes Saint-Etienne-Montbrison, Firminy-Lyon Perrache ou entre Saint-Etienne-Roanne. « Il est vraiment temps que cela cesse » disent-ils dans un communiqué. 

Agressions à répétition

Les trains « laissés à l’abandon » entraînent la multiplication des agressions selon l’intersyndicale qui interpelle la direction de la SNCF et la Région Auvergne Rhône-Alpes. Il y a quelques jours, une bande d’individus a racketté des usagers entre la gare de la Ricamarie et St Etienne Bellevue : cinq plaintes ont été déposées selon Sud Rail qui pointent du doigt de multiples incivilités : fraude, musique trop forte, fumée de cigarettes…

« Les voyageurs payent pour un service qui se dégrade »

Le conducteur, seul maître à bord

Depuis septembre dernier, il n’y a plus un contrôleur par train. Sur le même principe des « brigades » dans les bus ou dans les RER de région parisienne, les agents « péri-urbain » sont amenés à vérifier les titres de transport avant l’accès au TER. « Un plan social déguisé » de la part de la SNCF selon Sud Rail qui évoque la suppression de la moitié des effectifs à Saint-Etienne.

Image d'illustration

Journaliste