Les cinémas indépendants demandent un plan de relance massif

IMG_4446

Ils sont plus de 1000 en France : les cinémas indépendants tirent la sonnette d’alarme.

Représentés par le SCARE ( le syndicat des Cinémas d’Art de Répertoire et d’Essai ), les gérants demandent plus de moyens de la part du gouvernement pour relancer le secteur, mis à mal par plus de 3 mois de fermeture.

Malgré la réouverture de l’ensemble des salles de projection le 22 juin dernier en France, il reste un gros manque à gagner.

Le cinéma indépendant Le Méliès à Saint-Etienne, signataire de cette tribune

Le cinéma indépendant Le Méliès à Saint-Etienne, signataire de cette tribune

« Baisse vertigineuse des recettes »

Dans une tribune ce mercredi, les cinémas indépendants appellent le gouvernement à renforcer son aide au CNC, le Centre National du Cinéma et de l’Image Animée, qui accompagne ces structures.

« Le CNC, qui collecte et redistribue la taxe prélevée sur les entrées des salles de cinéma (TSA) et sur les services de TV et vidéo (TST), fait aujourd’hui face automatiquement à une baisse vertigineuse de ses recettes et ne pourra donc pas assurer normalement sa mission auprès de l’ensemble des professions du cinéma » explique le SCARE.

Le Méliès à Saint-Etienne 

Les gérants demandent un plan de relance massif afin d’éviter les dépôts de bilan. Parmi les cinémas signataires de cette tribune, le cinéma le Méliès à Saint-Etienne, ou encore l’Espace Renoir à Roanne.

Journaliste
Infos après-midi