Les élus locaux réagissent après l’attaque du siège de Charlie Hebdo

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne

« Mes premières pensées vont aux victimes, à leurs familles, à leurs proches. Les rassemblements respectueux et dignes, ce soir, de très nombreux citoyens à Saint-Etienne, comme partout en France, démontrent que cette barbarie des temps modernes qu’est le terrorisme ne réussira pas à déstabiliser notre pays. Nous devons plus que jamais rappeler avec force et détermination que la liberté d’expression est un des fondements de notre démocratie et que nul, aussi fanatique soit-il, ne pourra nous détourner de notre volonté de vivre dans un pays libre, uni et fraternel »

 Michel Thiollière, ancien maire de Saint-Etienne

« Ce mercredi 7 janvier 2015, à Paris, des journalistes et des policiers sont morts pour la liberté. La France et les français sont aujourd’hui touchés en plein cœur. Nous, radicaux et républicains, sommes horrifiés. Il n’y a aucun mot pour décrire de tels actes de barbarie. La démocratie, c’est aussi dire ce que l’on pense, même si cela dérange. Nous en appelons à la solidarité nationale et à une grande fermeté de l’État face au terrorisme. La laïcité et la liberté d’expression, si chères à notre famille politique, doivent plus que jamais être réaffirmées. Nous exprimons nos condoléances attristées aux familles et proches des victimes. »

Jean-Jack Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes

« L’attaque survenue ce matin au siège de Charlie Hebdo est un attentat terroriste d’une extrême violence, planifié et ciblé. C’est la Nation toute entière qui est frappée : des journalistes, qui défendaient la liberté d’expression, des policiers, qui ont assumé leur mission avec un grand courage, des citoyens exécutés lâchement. Toute la Nation doit se rassembler devant la gravité de cet événement dans le refus de la barbarie et la lutte contre le terrorisme. Les pouvoirs publics doivent agir avec la plus grande sévérité contre les auteurs de cet acte. Au nom de la Région Rhône-Alpes, je m’incline devant la douleur des victimes et de leurfamille. Je leur témoigne une profonde solidarité. »

Yves Nicolin, député-maire de Roanne

« J’exprime ma plus profonde stupeur devant l’horreur commise par des terroristes au siège de Charlie Hebdo ce mercredi. Les auteurs de cet attentat sont-ils des hommes où des êtres ayant basculé dans la sauvagerie ? Des fanatiques au comportement totalement inhumain s’en prennent à la liberté d’expression, à la liberté de pensée et à l’indépendance de la presse qui constituent la base de notre République. J’en appelle à l’union nationale tant sur le plan politique que culturel pour condamner avec la plus ,grande fermeté cette barbarie et soutenir notre Nation touchée dans ses fondements.Ma compassion et mes pensées vont vers les victimes, leurs proches et la grande famille de la presse endeuillés par ce terrible attentat »