Les pompiers de la Loire mettent en garde face aux intoxications aux monoxyde de carbone

Photo d'illustration

Elles représentent 4 000 interventions en France en moyenne chaque année, une centaine rien que pour la Loire. Les intoxications au monoxyde de carbone sont fréquentes avec l’arrivée de l’hiver. Les pompiers de la Loire vous mettent en garde. 

Des maux de tête, des nausées, des vertiges voire des vomissements, vous pourriez bien être victime d’une intoxication au monoxyde de carbone. Chaque année, lors de l’arrivée de l’hiver, en allumant le chauffage ça peut être la mauvaise surprise.

Les pompiers de la Loire mettent en garde face à ce gaz sans couleur, sans odeur et sans saveur. Le capitaine Sébastien Gacon, chef de compagnie adjoint a la caserne de Saint-Etienne nous rappelle les signes d’une intoxication et les bons gestes a avoir

En premier lieu, on a des maux de tête et des nausées, on peut également avoir des vertiges et des vomissements. En cas d’intoxication importantes on peut avoir des évanouissements voire des convulsions. La première chose à faire c’est d’aérer le logement puis d’arrêter le système de chauffage, sortir du logement et donner l’alerte en téléphonant au 112 ou au 18.

Autre conseil des pompiers : penser à l’entretien de vos installations

Le monoxyde de carbone provient de mauvais fonctionnement soit d’un moteur thermique soit d’un appareil de chauffage. Il faut donc bien nettoyer les appareils de chauffage et de cheminée, au moins une fois par an, pour que justement on évite d’avoir la production de monoxyde de carbone et une mauvaise évacuation du gaz de combustion.

Les pompiers de la Loire ont été sollicités une centaine de fois l’année dernière pour des interventions liées au monoxyde de carbone.

 

Photo d'illustration