Reportage : immersion chez Obut, le leader de la pétanque basé à Saint-Bonnet-le-Château

Obut

C’est l’été, c’est les vacances, les apéros interminables, les barbecues, et quelle activité rime avec cette période ? La pétanque bien sûr ! Un sport bien français, pas forcément ligérien à la base, mais la pétanque telle qu’on la connaît aujourd’hui avec des boule en acier (et non des boules en bois cloutées) trouve en revanche sa naissance dans la Loire chez Obut à Saint-Bonnet-le-Château. L’institution est le leader mondial incontesté de ce sport.

De la boule de loisir à la boule de compétition, Obut crée 2 millions de boules par an pour un chiffre d’affaire de 17 millions d’euros plus qu’une « success story » pour Pierre Souvignet président de la marque.

IMG_8504

 

Avec une telle hégémonie sur la marché, Obut pourrait se contenter de ronronner, mais la société ligérienne ne se contente pas de ses acquis et se développe, à l’image de la triplette réalisée avec le célèbre bijoutier Montbrisonnais Tournaire ou encore du restaurant « Carré Pétanque », un lieu de restauration avec des terrains couverts qui pourrait devenir à terme une franchise à travers les grandes villes de France.

Obut a accepté d’ouvrir ses ateliers à Activ radio, visite guidée : 

IMG_8492

La base, la matière première à partir de laquelle seront crées les demies sphères destinées à devenir des boules.

La création d’une demi sphère destinée à former une boule de pétanque. Et oui! Les boules de pétanques sont creuses!

 

Demies sphères destinées à devenir des Boules de pétanques

Les boules sortent sous forme de demies-sphères qui seront ensuite soudées puis polies.

image1

Les demies boules sont classées par poids, prêtent à être soudées.

IMG_8495

Les boules Obut une fois soudées et avant d’être polies.

Une fois terminé l’équilibre des boules est vérifié sur une plaque de marbre parfaitement plate. Cette boule est prête à la commercialisation.

Journaliste
Commentateur sportif