Lille-ASSE : une division d’écart

Sako-new.jpg

Saint-Etienne était arrivé, on le croyait, avec de belles intentions, celles de produire du jeu contre une formation qui, elle, ne connait d’autre système que celui de provoquer, de tenter, de jouer. Mais voilà, Lille reste le champion de France en titre et Lille compte dans ses rangs des joueurs de classe internationale. Joe Cole, Eden Hazard et autre Pedretti ont donné le tournis à la défense stéphanoise. Sans conséquence en première période où malgré une possession de balle de plus de 65% les Lillois n’ont jamais réussi à trouver la faille ni même à inquiéter Ruffier. Mais les hommes de Rudy Garcia sont revenus des vestiaires avec des intentions toute autres et un tranchant plus affuté. Conséquence directe de cette attitude, Hasard à la 50ème provoquait un penalty indiscutable qu’il transformait lui-même. Le match de se débridait un peu et les Verts tentaient de revenir mais à trop attaqué les Stéphanois se sont découvert et le néo-lillois, Nolan Roux célébrait sa première titularisation par un doublé qui donnait de l’ampleur à la défaite des Verts. « La victoire de Lille est incontestable, résumait Galtier, ils nous ont fait très mal. » Très mal car de leur coté les Verts n’ont pas montré leur meilleur visage. Il faudra corriger le tir dès samedi prochain face à Lorient.