Lindauer : quand une pièce de monnaie historique devient un bracelet made in Loire

Maxime Langlois, créateur de la marque Le Lindauer, @activradio

Maxime Langlois, jeune ligérien originaire de Saint-Galmier et créateur de la marque « Le Lindauer », s’est lancé le pari de créer des bracelets à base de vieilles pièces de monnaies restaurées. Un clin d’œil à l’histoire de France :

« C’est des pièces qui ont été frappées pendant la Première Guerre et la Deuxième Guerre Mondiales, entre 1914 et 1945. On les restaure (…) puis j’en fais des bracelets. (…) Pourquoi cette pièce ? (…) parce que ça raconte un petit bout de l’histoire française. »

Un bracelet made in Loire

Des bracelets adaptables à tous types de poignets :

« On est sur un bracelet avec un nœud coulissant donc qui est adaptable à tous types de poignets et il y a une pièce de monnaie donc il y a un trou au milieu, pour l’instant je fais des 10 centimes. (…) J’ai choisi un cordon 1,5 mm pour que ce soit mixte. »

Une marque créée pendant le confinement, qui travaille directement avec des entreprises ligériennes :

« Je suis originaire de la Loire depuis tout petit, puis on travaille avec pas mal d’entreprises qui travaillent dans la Loire. (…) Tous nos fournisseurs ils se situent soit dans la Loire soit dans le Rhône-Alpes. »

Des bracelets en vente au prix de 20€ sur le site internet de la marque, à retrouver ici, sur Instagram « lelindauer » ou dans les petites boutiques locales de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Sujet signé Angélique Pereyron

Maxime Langlois, créateur de la marque Le Lindauer, @activradio

Journaliste
Infos après-midi