Loire : pour faire face à la crise sanitaire, certains commerçants se lancent dans la vente à domicile

Crédit Photo @ActivRadio

Encore 4 semaines de confinement pour les français … Si les écoles pourront reprendre progressivement à partir du 11 mai, ce n’est pas le cas des lieux accueillant du public comme les bars, les cinémas et restaurants.

Pour faire face à la crise, plusieurs commerces se sont lancés dans la vente à emporter. C’est le cas de Pampille, installé depuis près de 3 ans dans l’hyper centre de Saint-Etienne. Ce bar / restaurant proposant des produits locaux a du baisser le rideau, mais la partie épicerie fonctionne toujours avec un accueil partiel, trois matins par semaine en boutique, et grâce également à la livraison. Le but et de garder le lien avec le consommateur. Les précisions de Benjamin, le propriétaire :

« C’était une nécessité pour nous d’avoir la possibilité d’avoir un lien constant avec nos clients, et de garder ce contact là. (…)  L’humain nous manque. Pour certains que l’on livre, c’est souvent des personnes qui n’ont pas la possibilité de se déplacer, donc c’est aussi un réconfort, pour eux comme pour nous » .   

Soutenir l’économie locale

Une reprise partielle qui permet aussi de soutenir l’économie locale :

« On est tous dans la même situation, et pour nous c’était aussi de faire continuer à vivre cette économie, de pas s’arrêter sur ça, parce que justement derrière nous on a beaucoup d’artisans qui ont des productions, du vins à vendre aussi ».

Malgré l’ouverture partielle de l’épicerie, la situation financière reste compliquée :

Benjamin et Amandine vous accueillent le mardi, jeudi et samedi matin de 9h à 13h. Plus d’infos sur la page Facebook et Instagram de Pampille.

Crédit Photo @ActivRadio

Journaliste
Infos après-midi