Lorient – Saint-Etienne: les Verts s’oublient

ASSE-guilavogui-new.psd_.jpg

Pour accrocher une qualification en Ligue des Champions, il faut se montrer constant au long de la saison et souvent réussir son sprint final. Après deux nuls contre Lyon et Bordeaux, Les Verts n’avaient donc d’autre choix que de s’imposer à Lorient… Encore aurait-il fallu en avoir conscience ! Encore aurait-il fallu que les Verts jouent comme une équipe qui joue sa « qualif » à chaque seconde, à chaque duel. Ce ne fut pas les cas et les Verts ont certainement (même si ce n’est pas mathématiquement acquis) dit au revoir à une place sur le podium. Les Verts sont entrés dans la rencontre avec trop de retenue. Ils ont laissé passer une première mi-temps sans vraiment mettre de mordant dans leur jeu, ni d’agressivité. Aubameyang, que la réussite fuit depuis plusieurs matches, gâchait la meilleure occasion d’un premier acte très moyen. Le score nul de la mi-temps reflétait bien les 45 premières minutes. Mais à force de jouer à moitié, on s’expose et Monnet-Paquet s’engouffrait dans la brèche pour tromper Ruffier sur un centre de Gassama. Ce but provoquait une première réaction timide des Stéphanois, le second de Robert sonnait (trop tard) la véritable révolte des Verts. Agressifs, tout à coup, les Stéphanois se donnaient d’excellentes raisons de regretter puisqu’ils se prouvèrent qu’en « appuyant » un peu ils pouvaient marquer comme quand Zouma s’élevait au-dessus de tout le monde sur un corner d’Hamouma. Les Stéphanois pensaient même égaliser quand Aubameyang trompait Lecompte mais son but était invalidé pour une logique position de hors jeu. En tout fin de rencontre, Jouffre sur coup franc corsait la marque 3 – 1. Dommage… Les Verts n’ont pas su mettre dans cette rencontre le « fighting spirit » nécessaire à ce moment de la saison.

Timothée Maymon