Nid de guêpes et frelons : sauf urgence, n’appelez plus les pompiers de la Loire

GUEPE

La Loire était l’un des derniers départements à détruire les nids de guêpes ou de frelons gratuitement chez les particuliers. A partir du 1er mai, les interventions seront payantes : 150 euros.

8 000 interventions en 2018

Le but est clairement de dissuader la population de faire le 18. « Ce n’est pas notre cœur de métier », insiste le colonel Alain Mailhé, directeur du SDIS 42, « on souhaite se recentrer sur le service à la personne et ne pas s’éparpiller ». Les sollicitations ont explosé en 2018 : 8 000 interventions contre moitié moins les années précédentes. Surtout, le caractère d’urgence n’a été relevé que pour 400 d’entre elles. La présence des sapeurs-pompiers n’est pas donc toujours justifié.

Le déplacement devient payant

Ils continueront malgré tout d’intervenir en cas d’urgence : guêpes dans la maison, sur un chantier d’entreprise etc. Le déplacement devient donc payant (150 euros) mais le demandeur en sera informé en amont. L’idée étant de le renvoyer vers les entreprises privées, compétentes en la matière. On en compte une dizaine dans la Loire. Le SDIS de la Loire enregistre 60 000 interventions par an (secours à la personne, incendie…), et 330 000 appels. Cinq opérateurs répondent au téléphone jour et nuit, un dispositif qui peut être augmenté en cas de besoin comme les intempéries par exemple.

Journaliste