Nouvelle limitation de vitesse sur l’autoroute A 47 ?

Q47-new.jpg

« Il faut réaliser rapidement des bandes d’arrêt d’urgence ; réaliser rapidement l’amélioration des débouchés en sortie d’autoroute. Il n’est pas normal que quand vous sortez de l’autoroute vous tombiez sur un stop, un tourne à gauche, voire sur un feu. Ce n’est juste pas possible ! » Fraichement nommé préfet de région en Rhône-Alpes, Jean-François Carenco qui était de passage en fin de semaine dernière à Saint-Étienne a déjà identifié les maux dont souffre la douloureuse liaison autoroutière Lyon – Saint-Étienne.
De 110 km/h à 90 ?
A cette question, le préfet ne souhaite pas apporter de réponse hâtive. Ceci étant, il livre un constat assez réaliste: « Qu’est-ce qui bloque aujourd’hui sur l’A 47 ? Trop de trafic, trop de sorties qui ne marchent pas. Quand vous avez un accident, c’est quatre heures (de bouchon), là où il n’y a pas de bandes d’arrêt d’urgence. » Le tableau n’est pas reluisant… « Vous avez le rond-point de Givors qui est saturé ; l’arrivée sur Saint-Étienne qui est compliquée. Donc il faut bien regarder les points bloquant sur l’A 47 et les attaquer les un après les autres. Il est clair que sur l’accidentologie, la réponse c’est la bande d’arrêt d’urgence et la vitesse ! Aller à 110 km/h dans certaines descentes, je ne suis pas sûr que ce soit sympathique. »

Propos recueillis par Cyril Michaud