Plan de déconfinement : proteger, tester, isoler… les annonces du premier ministre

Edouard Philippe

Le premier Ministre, Edouard Philippe, a présenté ce mardi après-midi son plan de déconfinement devant les députés à l’Assemblée Nationale, une allocution très attendue par les français. Un déconfinement qui présente beaucoup de contraintes et de règles à suivre. Le premier ministre a par ailleurs confirmé que la décrue de l’épidémie est « engagée, régulière, lente ». Pour faire face au Covid 19, le territoire est placé en confinement depuis la mi-mars. Un confinement qui aura évité la mort de 62 000 personnes sur un mois. Sans cette mesure, 105 000 lits en service de réanimation auraient manqués.

Assemblée Nationale

Assemblée Nationale

700 000 tests par semaine

Parmi les annonces à retenir ce mardi, au moins 700 000 test virologiques seront effectués chaque semaine à partir du 11 mai. Des tests pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie.

Le premier ministre précise que chaque personne testée positif sera isolée et son entourage testé. La personne contaminée par le Covid 19 aura le choix de s’isoler chez elle ou dans un lieu mis à disposition, comme des hôtels réquisitionnés. Si la personne en question décide de s’isoler chez elle, alors son entourage présent dans le foyer devra lui aussi rester en isolement. L’isolement « n’est pas une sanction » précise le premier ministre.

 

Masques obligatoires dans les transports 

Concernant le port du masque, Edouard Philippe annonce qu’il sera obligatoire dans les transports en commun en France, à savoir les trams, bus, métros et trains, mais aussi dans les taxis, les VTC et les bus scolaires. Pour ce faire, le gouvernement souhaite augmenter la production nationale autant que possible, avec pour objectif d’atteindre 5 fois la production initiale. Edouard Philippe annonce la mise en circulation de 20 millions de masques lavables dès le 11 mai, et précise que le gouvernement soutiendra les collectivité locales avec la prise en charge à 50% des prix des masques achetés dès maintenant.

Toujours à propos des transports, afin de respecter les distances, 1 siège sur 2 sera condamné.

Et les écoles ?

Un point attendu de cette allocution concerne le retour à l’école. Il se fera sur la base du volontariat. Pour les crèches, même date annoncée par le premier ministre, avec des groupes de 10 enfants maximum. La réouverture des collèges pour les 6ème et les 5ème se fera le 18 mai, ils devront porter obligatoirement un masque et seront maximum 15 élèves par classe. Pour les lycées, la réouverture sera décidée fin mai.

Réouverture des commerces le 11 mai

Les commerces pourront réouvrir le 11 mai, à l’exception des bars et restaurants. La décision sera prise à la fin du mois de mai, rappelle le premier ministre. Pour ce qui concerne les cinémas, les théâtres et les musées accueillant de nombreux visiteurs, ils resteront fermés après le 11 mai.

Les marchés seront autorisés à reprendre, sauf en cas de décision de la mairie ou de la préfecture. Les centre commerciaux resteront fermés.

Pas de déplacements de plus de 100 km

Au sujet des déplacements, dès le 11 mai, les attestations de sorties ne seront plus nécessaires,  sauf lors de déplacements au-delà de 100 kilomètres, uniquement en cas de déplacements  pour « motif impérieux, familial ou professionnel » précise Edouard Philippe.

Poursuivre le télétravail

Même après le 11 mai, le gouvernement incite les entreprises et les salariés à poursuivre le télétravail lorsque cela est possible, et à aménager les horaires décalés pour au moins les trois prochaines semaines après le déconfinement.

Edouard Philippe

Journaliste
Infos après-midi