Possibilité d’un reconfinement, masques, vaccin, ce qu’il faut retenir de l’interview d’Olivier Véran

Capture d'écran du 20h de TF1

Le Ministre de la Santé était l’invité du 20h de TF1 ce jeudi soir. On fait le point sur les différentes annonces faites par Olivier Véran.

  • Un reconfinement n’est pas exclu 

Le Ministre est revenu sur la question d’un possible reconfinement. Et l’hypothèse « n’est pas exclue ». On le rappelle la France a enregistré ce jeudi soir 23 000 nouveaux cas de COVID.

« Aujourd’hui nous sommes avec ce couvre-feu à 18h dont nous espérons des effets positifs. Si la situation devait évoluer avec d’avantage de variants anglais par exemple ou si malgré le couvre-feu, la pression sanitaire était élevée alors nous pourrions être amenés à prendre des mesures plus dures, ça peut aller jusqu’à un confinement ».

On le rappelle pour le moment selon Olivier Véran, on recense 200 à 300 cas de variant britannique en France.

  • Il recommande de ne plus utiliser les masques « faits maison »

Deuxième annonce du ministre : éviter le recours aux masques artisanaux, « faits maison ».

Le Haut conseil considère que les masques filtrants à 90% les virus sont suffisants. Il n’y a donc pas besoin pour tout le monde de masques FFP2. En revanche, le Haut Conseil recommande aux Français de ne plus utiliser le masque artisanal, même en suivant des tutoriels sur Internet. Hélas ces masques offrent moins de capacités filtrantes. Je fais également cette recommandation.

Olivier Véran a par ailleurs annoncé la distribution de 45 millions de masques gratuits pour 7 millions de Français. Les envois se feront par la Poste.

  • Le million de vaccinés dépassé d’ici la fin du mois 

Enfin, Olivier Véran est bien sûr revenu sur le vaccin et a annoncé un objectif : avoir vacciné 70 millions de Français d’ici la fin août à condition que la totalité des vaccins soient validés par les autorités sanitaires européennes et mondiales. Dès la fin du mois, le cap du million sera franchi et dépassé pour atteindre 1,3 voire 1,4 million de personnes vaccinées.

Un test PCR pour les voyageurs européens qui viennent en France 

De son côté le Président de la République a lui annoncé ce jeudi soir en Conseil européen par visio, que les voyageurs de l’Union qui viennent en France devraient présenter un test PCR négatif réalisé 72h avant le départ. Une mesure qui entre en vigueur dès ce dimanche minuit. Ce test ne s’applique en revanche pas aux travailleurs transfrontaliers et aux chauffeurs routiers.

 

Capture d'écran du 20h de TF1