Producteur de musique frappé par des policiers : 4 fonctionnaires mis en examen, 2 placés en détention

POLICE PHOTO

Quatre policiers mis en examen dont trois pour « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique » et « faux en écriture publique » après le passage à tabac d’un producteur de musique à Paris. 

Deux des quatre policiers mis en examen ont été placés en détention provisoire après l’affaire des violences envers un producteur de musique à Paris. Ca remonte au 21 novembre dernier. Sur une vidéo de caméras de surveillance, on voit le producteur de musique roué de coups par des policiers.

Entendus, les fonctionnaires de police ont reconnu les violences et avoir frappé Michel Zecler. Ils ont expliqué « les coups par la panique qui les avait saisis dans ce local dont ils ne parvenaient pas à s’extraire » a indiqué ce dimanche le procureur de Paris. Ils nient en revanche les insultes racistes.

Ce week-end, près de 2 000 personnes se sont rassemblées à Saint-Etienne, 200 à Roanne pour dénoncer le projet de loi sur la sécurité globale mais aussi ce qui s’est passé à Paris.