[Publi-rédactionnel] L’IMSé redore le blason de l’apprentissage à Saint-Étienne

imse-bat

L’Institut des Métiers de Saint-Étienne (ex CFA Les Mouliniers) participe à la dynamique de l’apprentissage. Sa nouvelle image de marque met en avant les atouts de ce mode de formation qui offre de réels débouchés dans des secteurs qui recrutent. L’établissement ouvrira ses portes au public les 11 mars et 4 avril.

« Il n’y a jamais eu autant d’apprentis en France. » La phrase est signée Muriel Pénicaud, la ministre du Travail. À la rentrée 2019, on recensait près de 460 000 contrats d’apprentissage, auxquels il faut ajouter plus de 200 000 contrats de professionnalisation. L’enseignement mêlant formation théorique et périodes en entreprise s’est même fait une place dans les universités, ce qui contribue à changer le regard sur ce que certains voyaient hier comme une voie de garage. L’apprentissage permet en effet d’apprendre un métier sur le terrain, avec une mise en situation concrète qui favorise l’acquisition de compétences. C’est aussi un premier pas vers l’autonomie, puisque l’apprenti est rémunéré tout au long de sa formation. L’insertion professionnelle est enfin l’autre point fort ; l’Institut des Métiers de Saint-Étienne met en avant un placement en entreprise des trois quarts de ses diplômés dans les six mois qui suivent la fin de leur formation.

4 millions d’euros investis en 2019

L’IMSé, c’est la nouvelle identité de l’ancien CFA des Mouliniers, rebaptisé en septembre dernier pour refléter son dynamisme et ses valeurs. «Lors d’une enquête réalisée l’an dernier, ce sont les notions de professionnalisme, de réussite et d’excellence qui sont ressorties pour nous qualifier» révèle Séverine Richard-Simon, responsable Développement et Communication au sein d’un organisme de formation qui a ouvert ses portes en 1974. À l’heure où la loi Avenir professionnel ouvre le marché de l’apprentissage et de la formation à la concurrence, l’Institut des Métiers de Saint-Étienne a décidé de moderniser son image mais pas seulement. Il a bénéficié d’un investissement de près de 4 millions d’euros pour réorganiser ses 20 000 m² locaux et rénover ses laboratoires des métiers de bouche. « Nous sommes très bien lotis en termes de matériel» note Séverine Richard-Simon.

imse-concours

Ils sont 980 apprentis répartis dans les sept filières de formation de l’IMSé. L’organisme délivre 27 diplômes du CAP au BTS, dans les univers traditionnels de l’apprentissage : l’hôtellerie, les métiers de bouche, la coiffure, l’automobile, le commerce et la pharmacie. Une équipe pédagogique d’une soixantaine de formateurs encadre des effectifs venus de tous horizons. «Nous avons des jeunes qui ne se retrouvaient pas dans l’enseignement traditionnel, mais aussi des profils avec un projet professionnel mûrement réfléchi, ainsi que des adultes en reconversion professionnelle» détaille la responsable Développement et Communication de l’Institut des Métiers de Saint-Étienne. «Certains arrivent déjà avec un employeur, d’autres sollicitent notre accompagnement pour en trouver un. Nous organisons d’ailleurs des job dating.»

Des journées portes ouvertes en mars et en avril

Outre un accompagnement pointu des jeunes et des entreprises qui couvre notamment l’aspect administratif, l’IMSé se distingue par la possibilité d’entrer en formation tout au long de l’année et pas uniquement lors de la rentrée de septembre. La majorité des apprentis se forme au rythme d’une semaine à l’institut pour trois semaines chez l’employeur, mais certaines filières comme le BTS MCO (management commercial opérationnel) impliquent un partage de la semaine entre école et entreprise. La quasi-totalité des effectifs est titulaire d’un contrat d’apprentissage de 24 mois, avec une rémunération évolutive de 27 à 100% du Smic ou du minimum conventionnel selon l’âge. «Pour favoriser la cohésion de groupe, nous avons créé un foyer cette année et les étudiants participent régulièrement à des concours professionnels comme des Olympiades des métiers» ajoute Séverine Richard-Simon.

L’Institut des Métiers de Saint-Étienne organise des journées portes ouvertes le mercredi 11 mars de 14h à 17h30 et le samedi 4 avril de 9h à 12h30, sur son site de la rue Auguste Colonna près de l’arrêt de tramway Centre Deux.

Journaliste
Commentateur des matchs de la Chorale de Roanne