Punaises de lit : l’ARS met en garde

Punaises de lit illustration @Pixabay

Petits insectes redoutables, les punaises de lit apparaissent souvent lors de la période estivale avec les voyages et les déplacements. 

Forte présence en Auvergne-Rhône-Alpes 

L’Agence Régionale de Santé d’Auvergne-Rhône-Alpes met en garde ce mardi contre ces insectes, et explique comment lutter efficacement et prévenir leur apparition.

« Les punaises de lit vivent à l’abri de la lumière, dans les espaces sombres. Les chambres à coucher et les salons avec canapé sont principalement touchés. » souligne l’ARS.

Si elles avaient disparues en France dans les années 50, les punaises de lit sont bien de retour. D’après les résultats de l’étude PULI du réseau sentinelles de l’Inserm, d’avril 2019 à mars 2020, environ 72 000 consultations auprès d’un médecin généraliste en France métropolitaine ont eu un motif lié aux punaises de lit, soit un taux d’incidence de 109 consultations pour 100 000 habitants. L’incidence est la plus élevée en Auvergne-Rhône-Alpes (avec 216 consultations pour 100 000 habitants)

Comment les reconnaître ? 

Les punaises de lit sont visibles à l’œil,  généralement brunes. Elles ne sautent pas et ne volent pas : elles ont une taille à l’âge adulte de 4 à 7 mm et leur durée vie moyenne est de 5 à 6 mois.

Des insectes difficiles à observer car il fuient toute lumière naturelle ou artificielle et s‘abritent dans des endroits sombres, parfois étroits et peu accessibles. Les punaises de lit vivent principalement dans la chambre à coucher.

Comment lutter contre les punaises ? 

Il est tout d’abord recommander de laver le linge infesté (linge de lit, vêtement…) et les rideaux en machine à plus de 60°C ou de les passer au sèche-linge (mode chaud au moins 30 minutes). Les vêtements doivent ensuite être conservés dans des sacs plastiques scellés jusqu’à la fin de l’infestation.

Pour les petits objets ou le linge non lavable, placez les dans un sac de congélation au congélateur à -20°C, 72 h minimum.

L’ARS précise que la suppression de l’ameublement infesté n’est pas obligatoire mais doit être réfléchie et organisée pour ne pas contaminer d’autres sites. Les matelas ou meubles contaminés ne doivent bien sûr pas être vendus, ni déposés dans la rue : il faut s’assurer qu’ils aillent directement en décharge et qu’ils ne soient pas récupérables (les rendre inutilisables).

Enfin concernant le nettoyage, aspirez (avec l’embout fin de l’aspirateur) les œufs, jeunes et adultes mis en évidence : aspirer de façon minutieuse les deux faces du matelas, le cadre et les lattes de lit ; bien aspirer tous les recoins, ainsi que ses chaussures avant de sortir des pièces infestées.

Une aspiration à renouveler deux fois par jour pendant environ une dizaine de jours. « En cas de persistance de l’infestation, faites appel à un professionnel. N’utilisez surtout pas de produits chimiques ou de fumigènes anti-insectes sans recourir à des professionnels ! » prévient l’ARS.

Plus d’info ⇒ ici ⇐

Punaises de lit illustration @Pixabay

Journaliste
Infos après-midi