Que retenir de la conférence de presse de Gabriel Attal ce mercredi ?

Conférence de presse Gabriel Attal

Le porte-parole du gouvernement a tenu une conférence de presse ce mercredi 2 juin.

A la suite du Conseil des Ministres de ce matin, Gabriel Attal a évoqué plusieurs sujets : la crise sanitaire, la Nouvelle-Calédonie et le projet de loi antiterroriste.

La sortie de la crise du COVID-19

« Nous entrons dans un mois clé qui doit être celui d’une sortie durable de la crise sanitaire » Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement

Selon le porte-parole du gouvernement, l’épidémie est en train de reculer nettement, permettant d’entrevoir des solutions pour la reprise d’une vie normale. Le taux d’incidence se maintient autour de 100 cas pour 100 000 habitants en France. 

Il souligne que la première étape du déconfinement n’a donc pas entraîné une augmentation du nombre de cas, tout en mentionnant un risque possible si les restrictions actuelles devaient être levées trop rapidement.

Des départements encore dans le rouge pour les contaminations

Gabriel Attal précise toutefois que le taux d’incidence a fortement augmenté cette dernière semaine sur certains territoires. Il s’agit de l’Occitanie et la Nouvelle-Aquitaine, notamment dans le département des Pyrénées-Atlantiques (où le taux d’incidence a progressé de presque 80% en une semaine).

Cependant, la Loire fait partie des départements avec le taux d’incidence le plus élevé : 155 cas recensés pour 100 000 habitants. Ce chiffre a quand même diminué depuis le mois dernier, où le taux d’incidence s’élevait à presque 400 cas pour 100 000 habitants. Ce taux d’incidence est passé de 243 à 155 dans la Loire, entre le 3 mai et le 31 mai.

Gabriel Attal a également rappelé que la vaccination était ouverte à tous les adultes cette semaine, même si tout le monde ne pourra pas recevoir une dose immédiatement.

« Ce soir, plus d’un majeur sur deux aura reçu au moins une injection. C’est une victoire importante sur l’épidémie » Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement.

Un projet de loi discuté pour lutter contre le terrorisme

Ce Conseil des Ministres a également permis l’examen du projet de loi relatif à la prévention d’actes terroristes. Il permettrait de mieux détecter les individus dangereux, en augmentant la durée des mesures de surveillance pour les personnes sortant de prison. Autre point majeur de ce projet de loi : surveiller la radicalisation sur les réseaux sociaux grâce à un algorithme ou encore avec la possibilité de fermer des lieux de cultes où l’on promeut « la haine de la République« .

« Depuis 2017, 36 projets d’attentats ont été déjoués en France«  Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement.

Un nouveau référendum pour la Nouvelle-Calédonie

Le porte-parole a ensuite laissé sa place au ministre des Outre-Mer Sébastien Lecornu. Celui-ci a annoncé qu’un troisième référendum d’autodétermination aura lieu le 12 décembre en Nouvelle-Calédonie. En cas de victoire du « oui », l’île pourra exercer sa pleine souveraineté. En cas de victoire du « non », un nouveau statut sera présenté et devra également être approuvé par un référendum.

Toute la conférence de presse est à retrouver sur le twitter de l’Elysée :

Sujet signé Ornella Gache

Journaliste
Infos après-midi