Rentrée 2021 : Le SNES-FSU est dans le flou

Photo Activ Radio

Le Syndicat National des Enseignements de Second Degré fait sa rentrée sous tension. Il dénonce un manque d’informations essentielles.  

Claire Rollet et Emmanuelle Richard toutes deux enseignantes et membres du SNES-FSU Loire sont remontées en ce jeudi de rentrée.

En ce qui concerne le protocole sanitaire, elles déplorent un manque de communication trop important.  » On a toujours un ministre qui parle par presse interposée, donc nous avons les informations dans les médias avant même d’avoir les versions officielles !« 

Encore trop de questions sans réponses

Le flou le plus complet concerne la vaccination. Dans les déclarations du ministre, il est annoncé qu’en cas d’étudiant positif ou cas contact dans une classe, les élèves vaccinés pourront continuer de venir en cours normalement, tandis que ceux qui ne le sont pas devront rester à leur domicile. Une décision qui ne convient pas à Emmanuelle Richard : «  sur le plan de continuité pédagogique nous enseignants ne sommes pas des magiciens…« 

Le ministre a précisé ces derniers jours que le statut vaccinal des élèves cas contact à risque serait déterminé sur la base des déclarations des familles.  Le SNES-FSU a de ce fait demandé que soit précisé la définition des cas contacts à risque, mais aussi de déterminer une règle de gestion plus simple de ces derniers.

Désormais en protocole de niveau 2,  le SNES-FSU se demande quelles en sont les critères ? Quelles seraient les conditions de seuil qui nous ferait passer en niveau 3 ou redescendre au niveau 1 ?

Une chose est sûre, si pour beaucoup le niveau du protocole n’est pas assez adapté à la situation de certains territoires, le syndicat cherche quant à lui a assurer une protection efficace des personnels et des élèves.

Sujet signé Anna Vergiat 

Photo Activ Radio

Journaliste
Infos après-midi