Réunion autour d’Emmanuel Macron ce jeudi

Capture d'écran

Le but est d’évoquer les traitements contre le coronavirus. Emmanuel Macron tient une réunion ce jeudi matin. 

Le rendez-vous est fixé à 11h à l’Elysée. Emmanuel Macron convoque une réunion avec notamment le ministre de la Santé, le directeur général de la Santé et le Président du Conseil scientifique. Le but évoquer les traitements contre le coronavirus.

Des concertations aussi pour le Premier Ministre 

Le Président ne sera pas le seul aujourd’hui engagé dans des concertations. Pendant deux jours, le Premier Ministre Jean Castex va consulter les partenaires sociaux et les parlementaires.

Le Ministre de l’Economie Bruno Le Maire va lui s’entretenir avec les patrons de la grande distribution pour évoquer une possible nouvelle jauge.

Des concertations avant un possible conseil de défense samedi pour décider des prochaines mesures mises en place en France

Plusieurs scénarios étudiés par le gouvernement

La France reste sur un plateau de contamination avec 27 000 cas au cours des dernières 24h, le variant britannique est désormais présent dans plus de 3% des tests positifs, ça grimpe à 10% en Ile-de-France. Le porte-parole du gouvernement a déclaré ce mercredi : « le couvre-feu ne freine pas suffisamment la propagation du virus ». Plusieurs scénarios sont donc désormais à l’étude :

  • Maintien du couvre-feu à 18h

Maintien du couvre-feu de 18h à 6h du matin partout en France et appel à un auto-confinement des personnes dites fragiles et à risque.

  • Confinement aménagé

Retour de l’attestation de déplacement obligatoire. On se retrouve dans une situation semblable à celle d’octobre dernier. Les commerces non-essentiels sont fermés. Le confinement serait plus strict le week-end.

  • Confinement plus strict 

On reste sur un confinement semblable au confinement aménagé mais avec plus d’activités suspendues. Il faudrait alors déterminer lesquelles.

  • Confinement « très serré »

On se retrouverait alors avec un confinement comme au printemps dernier. Mais les écoles resteraient ouvertes. Les vacances de février pourraient alors fusionner et durer plus longtemps.

En cas de confinement comme à l’automne la baisse d’activité serait de l’ordre de 10% contre 18% avec un confinement strict comme en mars selon une étude commandée par le Ministère de l’économie.

 

Capture d'écran